Si vous ne connaissez pas la MAAF, c’est que vous n’avez pas la télévision. Même en étant un téléspectateur occasionnel on ne peut pas ne pas avoir vu au moins une fois l’une des publicités de la MAAF aux faux airs de Palace, la série burlesque des années 80. Des sketches autour des conditions de l’assurance auto ou de l’assurance santé, un dialogue décalé entre deux personnages récurrents, des danseurs aux couleurs de l’entreprise (vert pomme) qui entonnent l’entêtant « Efficace et pas cher ! C’est la MAAF ! », tout est fait pour attirer le chaland avec une image à la fois riche et bon enfant.

Plus sérieusement, la MAAF c’est 1 million de contrats d’assurance santé, plus de 2 millions de contrats d’assurance habitation et 4 millions de voitures assurées en France. Fondée en 1950 pour permettre aux artisans de s’assurer mutuellement, par souci d’économie et esprit de solidarité, la Mutuelle d’Assurance Automobile Artisanale de France (la MAAAF avec 3 « A »)développe rapidement de nouveaux services pour l’assurance habitation et les risques professionnels. Elle abandonne le « A » restrictif de Automobile, et s’ouvre rapidement au grand public. Relayé par les chambres de métiers, son développement est rapide, et la diversification de ses activités menée avec succès dans les domaines de l’épargne, de la santé et de la prévoyance.

Aujourd’hui la MAAF est la 1ere mutuelle d’assurance des professionnels et compte près de 7000 salariés répartis dans 573 agences.

Sur le plan de l’assurance vie, la MAAF affiche un chiffre d’affaires de 642 millions d’euros pour 2007 (les chiffres de 2008 ne sont pas encore connus à l’heure où cet article est rédigé). C’est même quasiment devenu le 2e secteur d’activité de l’entreprise, juste après l’assurance auto-moto.

Récemment, la MAAF et la MMA (même groupe) ont lancé un nouveau service d’information sur la qualité et le prix des soins dans les établissements publics et privés.

[ad]

Malgré tous ses efforts pour plaire au plus grand nombre, la réalité semble encore loin d’être aussi réjouissante que l’ambiance jubilatoire des spots TV le laisse entendre. En effet, les consommateurs placent la MAAF en 7e position des meilleures compagnies d’assurance, sur un marché qui ne compte qu’une dizaine d’acteurs majeurs en France (chiffres CIAO).

Ce sont surtout les conditions de l’assurance auto qui sont montrées du doigt par les usagers, et notamment la gestion des sinistres ou encore le respect des « promesses » commerciales. Mais comme pour chaque assurance, tout va dépendre du profil de l’assuré et du contexte dans lequel il souscrit son contrat.

Plusieurs moyens vous sont offerts pour devenir client de la MAAF : par téléphone, en se rendant dans l’une des nombreuses agences ou encore directement sur internet. Petite particularité, chaque nouveau client doit s’acquitter d’un droit d’adhésion fixe de 25.04 € réglé lors de la souscription de son 1er contrat MAAF. Il devient alors officiellement sociétaire et bénéficie ainsi de droits et avantages présentés dans les statuts de la mutuelle (droit de vote notamment).