Selon son explication dans Les Échos la semaine dernière, la ministre de l’Économie envisage de reformer le plan épargne logement (PEL) pour le rendre plus attractif et plus populaire, pour que les ménages bénéficient d’un outil pratique pour gérer un projet immobilier.Le PEL est actuellement en perte de vitesse bien qu’il soit le placement préféré des Français. Depuis 2003, le taux d’emprunt qu’il garantit (4,20 %) n’a pas été révisé. Or, les taux pratiqués par les banques ont diminué jusqu’à 3,50 % en moyenne fin 2005, ce qui annule l’avantage que représentait ce plan.

Christine Lagarde propose alors de réviser chaque année la rémunération du PEL en fonction des taux du marché. Son taux d’intérêt qui restait bloqué à 2,50 % depuis sept ans sera donc désormais actualisé tous les ans. En revanche, le taux d’intérêt garanti à 4,20 % resterait inchangé. Cette révision des taux du PEL permettra d’obtenir un crédit immobilier moins cher auprès des banques. À suivre…