L’assurance vie est sans aucun doute l’un des placements préférés des Français. En effet, elle figure parmi les investissements les plus sûrs du marché. Il faut toutefois savoir qu’il existe différents types d’assurance vie, et qu’il sera mieux de bien connaître les divers caractéristiques, avantages et inconvénients de chaque produit. En règle générale, l’on peut distinguer deux grandes catégories différentes d’assurance vie : l’assurance vie en cas de décès et l’assurance en cas de vie. En fonction de vos possibilités et de vos besoins, vous choisirez alors le type de contrat qui vous convient le mieux à court, moyen ou long terme.

En premier lieu, on retrouve l’assurance vie en cas de décès. Concrètement, ce placement consiste à souscrire un contrat permettant aux bénéficiaires ou ayants-droits de toucher un capital défini, lors du décès de l’assuré. Ce capital décès est notamment fixé lors de la signature du contrat d’assurance vie en cas de décès. Par ailleurs, il faut préciser que ce capital dépendra également du montant des primes que l’assuré devra verser. Il faut aussi savoir que le capital décès touché par les bénéficiaires ou ayants-droits profite d’une fiscalité très avantageuse.

En second lieu, on retrouve l’assurance en cas de vie. Ce type de contrat fonctionne notamment comme un compte épargne. Au terme du contrat, l’assuré pourra alors récupérer le capital versé ainsi que les bénéfices et/ou intérêts réalisés durant la période concernée. Mais comme il s’agit d’une assurance vie, un bénéficiaire ou ayant droit devra alors être désigné par l’assuré, celui-ci touchera alors le capital décès, dans le cas où l’assuré venait à décéder avant que le contrat ne soit à son terme.

A noter qu’il existe aussi ce que l’on appelle l’assurance vie mixte, ou l’assurance en cas de vie ou de décès. Comme son nom l’indique, ce produit combine alors les deux types d’assurances vie cités plus haut, et le capital constitué peut être remis, soit à l’assuré si celui-ci est toujours en vie au terme du contrat, soit à ses bénéficiaires s’il est décédé. Il faut également savoir qu’il existe de nombreuses dérivées de ces produits, comme les contrats mono-supports et multi-support…