Un des points principaux à régler lors de la souscription à une assurance vie est de désigner un bénéficiaire. Sans cette étape, une clause type sera appliquée.

 assurance vie bénéficiaire

L’importance de choisir un bénéficiaire

Une clause dans le contrat d’assurance est dédiée au choix du bénéficiaire. Il s’agit de la personne qui, au moment de votre décès ou en cas d’invalidité, percevra le capital que vous aurez constitué. Il est conseillé de désigner le bénéficiaire dès la signature du contrat ou en cours de contrat. À défaut de procéder volontairement à la désignation, une clause type sera imposée, privilégiant vos enfants, votre époux/épouse ou un héritier. Cette clause exclut ainsi le partenaire pacsé et le concubin. Par ailleurs, désigner des bénéficiaires permet aussi d’avantager un ou plusieurs individus. Autrement, le mode de partage par défaut sera à parts égales. En somme, désigner un bénéficiaire permet de sortir des modalités standards en optant pour des choix spécifiques.

Désigner un bénéficiaire en secret

La désignation d’un bénéficiaire peut se faire en secret. En effet, vous êtes en droit de ne pas le dévoiler à l’assureur, ni même au bénéficiaire en question. Pour ce faire, le document qui comporte la désignation doit être bien conservé, idéalement chez un notaire. Cacher sa désignation au bénéficiaire constitue un choix stratégique. Tant que le bénéficiaire n’est pas au courant de son statut, il ne peut pas décider d’accepter la désignation. En revanche, s’il est tenu au courant et accepte le statut dès lors que vous êtes vivant, vous ne pourriez plus changer de bénéficiaire. De même, vous n’aurez plus la possibilité de demander d’avance à l’assurance car votre capital sera désormais bloqué. Par ailleurs, il est imprudent de ne pas indiquer le bénéficiaire à l’assurance car l’argent risque de ne pas être versé à la personne que vous avez choisie.